Vaporisateurs

Un vaporisateur vous permet de savourer votre herbe sans les inconvénients de la fumée traditionnelle. Plutôt que de brûler votre herbe sèche, un vaporisateur la chauffe au point où les cristaux de cannabinoïdes s’évaporent. Il ne produit pas de fumée et ne nécessite pas de tabac, ce qui donne un effet plus pur et plus clair. Autre avantage de la vaporisation, c’est qu’elle utilise moins de weed, ce qui signifie qu’elle vous aide à économiser de l’argent. Il y a de nombreux types de vaporisateurs allant des vaporisateurs portables et abordables aux vaporisateurs de bureaux très avancés.

C’est ici ! C’est LE meilleur endroit pour trouver les meilleurs vaporisateurs du marché d’aujourd’hui. Zativo propose des vaporisateurs portables et fixes. Déterminez votre cadre de préférence – en déplacement ou à l’extérieur du bar, ou pour une bonne session vapo entre amis par exemple – et choisissez le type qui vous convient le mieux. N’oubliez pas de visiter la page Extras et Accessoires pour découvrir des articles sympas pour améliorer votre vaporisateur ou remplacer une pièce usée.

Vaporiser

Vaporisateurs

Vaporiser du cannabis est le futur de la consommation de weed

Une révolution a émergé. Les passionnés du cannabis adoptent les vaporisateurs ou « vapos » en tant que nouvelle méthode de consommation de leur précieuse herbe. La vaporisation, c’est le fait de libérer des composés en utilisant la chaleur, sans combustion de la substance chauffée. En plus du fait que les vaporisateurs de nos jours ont un aspect sympa et futuriste, ils renferment de nombreux avantages comparés au fait de fumer un joint normal. Il existe de nombreux vaporisateurs, prêts à être impliqués dans de solides opérations de weed. Avant de nous lancer dans les vapos d’aujourd’hui, commençons par l’histoire intéressante de la vaporisation.

HISTOIRE

Les techniques de vaporisation sont-elles nées au siècle dernier ? Non. La vaporisation de différentes herbes est pratiquée depuis des millénaires. Il y a environ 2.500 ans, Hérodote mentionne que les techniques de vaporisation étaient utilisées par les Scythes pour libérer la vapeur des graines de chanvre. Il y a environ 1500 ans, la pratique de la Chicha (pipe à eau) a vu le jour. La matière chauffée était placée près des herbes, ce qui entraînait la libération d’une délicieuse vapeur à partir des herbes. Nous utilisons la Chicha de nos jours.

De Chicha à Vaporisateur

Avançons jusqu’en 1928, quand Joseph Robinson a breveté la première cigarette électronique connue. La description du brevet déclare que l’invention de Joseph devait être « librement tenue sans possibilité d’être brûlé, ce qui est sain et très efficace, et si simple que tout le monde peut l’utiliser ». Il est également mentionné que l’invention est faite pour « renfermer des composés médicinaux », pas nécessairement du tabac.

Herbert A. Gilbert est considéré comme étant le pionnier de la cigarette électronique moderne, qu’il a conçue dans les années 1960. Durant un entretien, il a mentionné que « quand on fait brûler des feuilles et du bois, même dans son jardin, ça donne un résultat qu’on a pas envie d’avoir dans les poumons ». Ceci a inspiré Herbert pour la création de l’E-cigarette.

Dans les années 90, la vaporisation a été reliée avec le cannabis par Eagle Bill, le père du vaporisateur pour cannabis. Pendant plusieurs années, sa pièce, qui rappelle le vapo Volcano actuel, a été présentée dans le « Hash Museum » de Sensi Seeds à Amsterdam. Durant la Cannabis Cup de 1994, Bill a présenté son vaporisateur, qui en a stupéfait plus d’un. Les fans de weed étaient étonnés par cet appareil révolutionnaire. « Tais-toi et prends mon argent ! », voilà leur réaction. Bill s’est fait une réputation et a remporté de nombreux prix pour Sensi Seeds et pour lui-même. Il a décidé d’inventer une version bon marché du vaporisateur, appelée « Shake and Vape ». C’est une pipe, qui est chauffée par le dessous, sans combustion de l’herbe.

DIFFÉRENCES ENTRE FUMER ET VAPOTER

Fumer un joint est une habitude qui n’est pas prête de s’éteindre. Mais les vapos semblent être à la conquête des fumeurs acharnés, en raison de nombreux avantages. Vaporiser le cannabis évite la création de toxines associées au fait de fumer. Pour faire simple, le cannabis contient des centaines de substances chimiques. Chaque substance est libérée à une température spécifique. Par exemple, le CBD est libéré à 160-180°C, alors que le THC l’est à 158°C. Les cannabinoïdes, terpénoïdes et flavonoïdes désirables sont libérés à environ 170-200°C. Un joint qui se consume dépasse significativement ces températures, en détruisant beaucoup des composés, ce qui produit du goudron et d’autres toxines.

Bien entendu, les scientifiques sont toujours en train d’essayer de comprendre les bienfaits de tous les composants du cannabis, à quelle températures ils sont libérés et comment les extraire. Il est important de noter que certains cannabinoïdes changent de structure quand ils sont chauffés. Par exemple, le CBDA est du CBD avec un acide carboxylique attaché. Quand le CBDA est chauffé à environ 80°C, l’acide carboxylique est libéré, ce qui donne du CBD. Des études suggèrent que le CBD et le CBDA pourrait produire des bienfaits différents. Donc, les scientifiques essayent de déterminer la meilleure vaporisation pour le cannabis et comment les cannabinoïdes et autres composés fonctionnent en général.

Fumer vs Vaporiser

Quand le cannabis est fumé avec du tabac, il rend tout pire. Quand il se consume, le mélange libère les toxines du tabac, ce qui a des effets négatif sur la santé. En résultat, de nombreux activistes anti-cannabis présentent des études montrant les dangers du cannabis, sans prendre en compte le fait qu’il était consumé, et dans la plupart des cas, consumé avec du tabac ! Vaporiser ne fera donc pas que changer nos effets « planants », mais amènera des statistiques pouvant être utilisées par les groupes de défenses pro-cannabis.

QUALITÉ ET DESIGN DES VAPOS

Maintenant que nous avons couvert les faits généraux sur la vaporisation, distinguons les différents types de vaporisateurs présents sur le marché d’aujourd’hui. Il existe des centaines de différents designs et fonctions de vapos, ce qui peut être difficile à comprendre. Tout le monde a ses préférences spécifiques pour les sensations de vapotage. Pour simplifier les choses, nous allons clarifier ce qui se passe.

PORTABLE VS FIXE

Les vaporisateurs peuvent être portables ou fixes. Les vaporisateurs portables sont évidemment faits pour être transportés. En général, ils comportent des designs bien conçus, ce qui les rend parfaits pour une utilisation en extérieur. Vous allez vous promener au parc ? Un vaporisateur portable, voilà ce qu’il vous faut.

D’un autre côté, les vaporisateurs de table comme les vapo-bangs et le Volcano sont conçus pour une utilisation à domicile. Le Volcano est une bonne chose quand beaucoup de personnes sont concernées, car le ballon rempli de vapeur peut facilement être passé. Les vapo-bangs sont adaptés à une utilisation personnelle, car ils ne se font pas tourner facilement.

BATTERIES

Les vaporisateurs comportent plus types de batteries, qui sont impératives pour vaporiser la weed. Les batteries pour vapos se répartissent en deux catégories principales, remplaçables et non-remplaçables. Les vapos avec batteries remplaçables permettent à l’utilisateur de changer les batteries, ou de les charger ou les enlever. Le vaporisateur Pax est l'exemple parfait d'un vaporisateur avec une batterie non-remplaçable; une batterie non-remplaçable est intégrée à l’appareil. Ceci rend impossible de l’enlever, à moins d’ouvrir toute la structure, ce qui est évidemment peu recommandé.

Les vapos peuvent être chargés par USB, sur le secteur, ou simplement en changeant les piles – selon le modèle. C’est généralement vrai pour les vapos portables. Les vapos de table sont généralement alimentés sur le secteur, mais ils peuvent avoir des systèmes de batterie.

NETTOYAGE

Les vaporisateurs doivent être nettoyés et entretenus. Certains vapos sont plus faciles à nettoyer que d’autres. Les vapos pour lesquels il est difficile d’ouvrir certains compartiments peuvent rendre le nettoyage fastidieux, alors que certains vapos sont spécifiquement conçus pour un entretien facile. C’est définitivement un point à prendre en compte avant l’achat.

TEMPÉRATURES

Les vaporisateurs diffèrent par leurs réglages de température. La plupart d’entre eux possèdent les températures parfaites pour vaporiser du cannabis sous forme concentrée ou sèche. Certains vapos permettent à l’utilisateur de sélectionner des températures précises. Ces vapos sont en général plus coûteux. Il est rare de rencontrer un vapo ne possédant qu’un seul réglage de température qui ne peut pas être changé. Généralement, les vapos ont plusieurs réglages de température prédéfinis, parmi lesquels l’utilisateur peut naviguer. Avoir un bon contrôle des températures est nécessaire si on veut pouvoir expérimenter avec des effets « planants » distincts, qui résultent de la libération de cannabinoïdes spécifiques et autres composés à des températures différentes.

Températures pour vaporiser les cannabinoïdes

CONDUCTION VS. CONVECTION

Les vaporisateurs à conduction sont composés d’un plateau chauffé qui est en contact direct avec l’herbe ou le concentré chargé. Le Magic Flight Launch Box est un parfait exemple de vaporisateur conductif. Si ce n’est pas contrôlé correctement, ceci peut entraîner une combustion et de la fumée – ce qui est à éviter. Heureusement, l’utilisation des vapos à conduction est généralement facile à prendre en main.

Les vaporisateurs à convection sont chauffés de manière différente. Ces vapos chauffent l’air à l’intérieur de l’appareil, air qui est transporté à travers le compartiment à herbe. Ceci permet une répartition uniforme de la chaleur et des températures contrôlées. La combustion est pratiquement impossible, ce qui est parfait pour vaporiser du cannabis. Ces vapos prennent plus longtemps à chauffer, mais le vaporisateur Grasshopper y fait exception.

CHAUFFÉ MANUELLEMENT VS ÉLECTRIQUE

Deux types de vaporisateurs sont présents sur le marché, ceux chauffés manuellement et ceux électriques. Les vaporisateurs chauffés manuellement, comme le Eagle Bill et le Vapo2, doivent être chauffés avec un briquet ou un chalumeau. La flamme n’entre pas en contact avec l’herbe ou le concentré. Elle chauffe simplement le verre ou une autre matière, ce qui vaporise la weed, sans combustion. D’un autre côté, les vaporisateurs électriques sont chauffés par une batterie ou par le courant du secteur. Il suffit d’allumer le vapo et la vaporisation a lieu. Regardons les avantages et inconvénients.

Chauffé Manuellement

Avantages: Vous n’avez pas besoin de charger le vaporisateur ou de le brancher sur une prise électrique. Il suffit d’avoir un briquet qui marche et vous êtes bon ! En plus de cela, ils sont tout à fait pas cher, donc convivial pour votre porte-monnaie.

Inconvénients: Il n’y a pas de contrôle des températures. Si vous souhaitez vapoter à une température spécifique, en raison des facteurs précédemment mentionnés, ce n’est pas possible avec un vapo chauffé manuellement. Ils sont aussi relativement lents à monter en température. La matière chauffée devient très chaude, il faut donc faire très attention avec le vapo après la chauffe.

Électrique

Avantages: Ces vapos sont appréciés en raison du contrôle de température et de la vitesse de création de la vapeur. De plus, ils sont relativement sûrs, car le chauffage a lieu à l’intérieur du vapo et non à l’extérieur.

Inconvénients: Ils doivent être chargés ou il faut avoir des batteries de rechange. De nombreux vapos fixes doivent être branchés sur une prise électrique.

Il y a aussi une séparation au sein des vaporisateurs électriques …

De nombreux types de vaporisateurs

VAPOS ÉLECTRIQUES : MANUELS VS AUTOMATIQUES

Autre différence dans les vaporisateurs, ils peuvent être soit automatiques, soit manuels. Les vaporisateurs automatiques imitent les fonctionnalités d’une cigarette normale. Quand un vaporisateur automatique ressent une aspiration, la batterie chauffe le compartiment, ce qui crée de la vapeur. En revanche, les vaporisateurs manuels doivent être préparés avant l’inhalation. Un bouton doit être pressé pour activer la batterie, ce qui chauffe le compartiment. Une fois le compartiment chauffé, on peut alors tirer une bouffée.

Explorons les avantages et inconvénients des vapos automatiques et manuels.

Automatique

Avantages: Les vaporisateurs automatiques imitent les sensations ressenties en fumant un joint normal. Il suffit de tirer une bouffée, ce qui active la batterie et génère de la vapeur. Quand le vaporisateur ne détecte pas d’aspiration, le compartiment n’est pas chauffé. Pas besoin d’appuyer sur un bouton à chaque fois pour fumer.

Inconvénients: Dans certains cas, les liquides pourraient couler dans la batterie en raison du design d’un vaporisateur automatique, mais c’est assez rare. De plus, pour lancer la vaporisation, il faut tirer quelques bouffées avant de voir sortir de la vapeur. Parfois, les vapos automatiques peuvent s’activer à cause d’une musique à fort volume, ou d’un autre stimulus, ce qui peut être fortement indésirable.

Manuel

Avantages: Les vaporisateurs manuels peuvent être préparés en appuyant simplement sur un bouton. La matière se vaporise une fois le bouton pressé. Ceci permet au vapoteur d’obtenir immédiatement une solide bouffée, au lieu de tirer plusieurs fois sur le vapo avant que la vapeur ne sorte. Les vapos manuels n’ont pas de danger de fuite de liquide, les batteries étant totalement séparées des matières. De plus, les vibrations et autre stimuli n’activent pas le vapo.

Inconvénients: Le bouton peut être pressé dans un espace restreint, comme une poche ou autre. Ceci peut endommager la batterie et gaspiller la matière chargée dans le vapo. De plus, il faut presser sur un bouton à chaque fois avant de fumer, ce qui peut être une contrainte pour certaines personnes.

Il faut prendre en compte qu’il existe de nombreux types de vaporisateurs différents. Par exemple, certains vapos automatiques de haute qualité ne nécessitent pas d’aspiration supplémentaire avant de faire sortir la vapeur, sont assez sécurisés contre les fuites liquides et comportent des systèmes d’activation sécurisés. Des vaporisateurs manuels comporte également un système spécial, dans lequel le bouton doit être pressé trois fois d’affilée pour activer l’appareil, ce qui réduit fortement les activations aléatoires. La qualité et le design du vapo sont également très importants pour garantir une sensation de vapeur agréable. Par exemple, certains vapos nécessitent de tirer lentement, pour ne pas consumer l’herbe sèche. Certains vapos manuels doivent être préparés un long moment avant de pouvoir tirer, etc.

DIFFÉRENTS VAPOS POUR LES HERBES SÈCHES, CONCENTRÉS ET RÉSINES ?

Tous les vaporisateurs ne sont pas adaptés pour toutes les formes de cannabis. Il existe différents vaporisateurs sur le marché, avec différentes fonctionnalités. Le cannabis peut être consommé sous diverses formes, comme de l’herbe sèche, du hasch, du kief, de la BHO, du shatter, de la cire wax, du butter (budder) et des huiles. Différents concentrés, comme la cire et le shatter, entrent en combustion à des températures plus élevées que l’herbe sèche et le kief. Les réglages de température doivent donc être différents pour les herbes sèches et les concentrés.

Compatibilité du vaporisateur

La principale différence à prendre en compte est la structure du compartiment. Beaucoup de vaporisateurs stylo contiennent une bobine de chauffage qui chauffe directement la substance chargée. Ces stylos fonctionnent pour les concentrés, mais les herbes sèches entrent facilement en combustion. Certains entreprises de vapos proposent donc des pièces changeables pour différentes substances, qui peuvent être remplacées pour régler ce problème. La pièce pour l’herbe sèche a un design spécial qui éloigne l’herbe sèche du contact direct avec la bobine. De plus, les huiles de cannabis peuvent avoir une pièce différente, qui ressemble à une chambre à huile classique pour E-liquide.

Certains vapos n’acceptent que les herbes sèches, alors que d’autres sont conçus pour les concentrés. D’autres peuvent vaporiser les deux. Assurez-vous d’en acheter un qui correspond à vos besoins. Acheter un vapo différent pour tous les formes de cannabis peut être pénible. C’est pourquoi de nombreux fabricants de vaporisateurs indiquent que leur produit est 3-en-1, ce qui signifie que le vapo peut vaporiser les huiles ou résines, les concentrés et les herbes sèches. Il est important de déterminer si un vaporisateur possède tous les équipements nécessaires pour la substance que vous désirez consommer.

ACCESSOIRES POUR VAPORISATEUR

Pensez à toutes les façons dont on fume du cannabis – d’une chicha à un bang. Toutes ces méthodes peuvent potentiellement être remplacées par des vapos, à l’aide d’accessoires. Il est possible d’acheter un convertisseur spécial vaporisateur à pipe à eau, qui vaporise la weed aux températures désirées, puis qui fait passer la vapeur dans un système semblable à une pipe à eau. Certains vaporisateurs stylo peuvent être attachés à un bang, ce qui crée un vaporisateur bang. Il existe même un appareil appelé « UFO », qui peut transformer n’importe quel verre à boire en vaporisateur bang, alors attaché au Magic Flight Launch Box. Les possibilités sont étendues.

Seul le temps pourra nous dire ce que le futur réserve pour les vaporisateurs. Mais nous sommes certains que les méthodes de vaporisation seront plus prévalentes dans le futur, en raison de leurs avantages sur la fumée. Le goût est délicieux, l’odeur est fraîche et les sensations globalement excellentes.

Nos Promotions

Easy Germination

Easy Germination

Propagateur à Cannabis

Propagateur à Cannabis